BLACK SUMMER
Techno poésie de la performance en contrastes crépusculaires, lueurs fluorées et métallisées
 
Le monde du sport fait plus qu’infiltrer la mode.  Depuis les années 90, le succès les équipementiers attire le désir de tous les secteurs confondus. La mode n’y échappe pas, la galaxie sportive inspire non seulement l’actualité de son présent mais aussi l’idée même de son futur.
 

 

C’est vrai d’un point de vue stylistique, mais c’est aussi vrai dans le contenu technique voir technologique des collections, leur présentation et leur communication. La technicité des matières au service du bien-être et de la performance, du confort et de la connectivité pour s’accaparer la force.

C’est une véritable fascination qui s’opère entre les deux secteurs. Une nouvelle énergie nait de cette relation hypnotique car ce pouvoir d’attractivité est celui qui apprivoise désormais le consommateur d’aujourd’hui. Cette relation de nature ambiguë parle au plus grand nombre, redonne une vitalité envoûtante et contagieuse, propose une mystique contemporaine. 

 

Design, sobriété, hybridation technologique, le corps est non seulement plus beau, plus grand et plus fort, mais il est augmenté de performances réelles ou supposées. La mode et le sport, c’est un monde de demain, une science fiction devenue réalité, un rêve parfois sombre et crépusculaire. L’apport de la mode est de sacraliser un corps fragile par des carapaces précieuses, le protéger des agressions par une once de poésie, lui donner des pouvoirs magiques d’attraction fatale avec des apports métalliques mats ou brillants, d’enchanter l’accessoire pratique pour en faire un talisman.


 




  • L’outdoor ultralight accompagne le quotidien et ses aléas, une protection gonflé-dégonflé fiable et fonctionnelle tel une tente de survie en Nylon plume ou à effet calque plus craquant.
  • Enduction satinée ou gommeuse sur voile hybrident les secondes peaux de toucher de protection sous-marine androïde.
  • Les Organza sporty  et les Tech soyeux infiltrent l’habillé du culte de la performance.  Un vocabulaire technique enrichi le vocabulaire de mode, on parle de « Beach power stretch » à l’élasticité solide et performante, de maille crêpe bi-stretch au confort augmenté, de well-being techno.
  • Ulta light et ultra fin, des mailles strech comme un voile de peau humanisent l’effet robot en transparence ergonomique, lui redonnent un instinct avec des résilles zébrées. Des dentelles python nacré en placé fétichisent l’habillé.




Les décors s’inspirent d’abstractions futuristes avec des ajourés géométriques découpés laser micro ou maxi et des vibrations graphiques. Les seuls effets de l’ancien monde viennent de maxi rayures tranchées plus signalétiques, les jeux de rayures étant majoritairement plus ondulatoires, vibrantes, aux reliefs marqués sur base polyamide stretch.