XS Labs, textiles intelligents

XS Labs est un studio de recherche, rattaché à l’Université canadienne Concordia, qui travaille à la mise au point de technologie portable et de textiles électroniques. Le studio rassemble scientifiques et designers qui souhaitent explorer l’étendue des possibilités de l’application des technologies au textile et à la mode. Joanna Berzowska, fondatrice de XS Labs, est maître de conférences au département « design et arts numériques » et membre de l’Institut de recherche Hexagram.

XS [Extra Soft] Labs cherche à innover dans le domaine des textiles électroniques et intelligents. Son objectif principal est de développer des « secondes peaux » capables d’interagir électroniquement avec l’individu et son environnement. Au sein du studio, cohabitent chercheurs, designers et techniciens partageant le même intérêt pour l’histoire et l’évolution des textiles, aussi bien d’un point de vue technique (tissage, couture, broderie, tricotage, perlage, matelassage) que culturel. Le groupe d’experts se concentre sur la recherche de matériaux innovants porteurs de nouvelles propriétés électromécaniques qui permettraient la réalisation de surfaces textiles complexes et d’objets aux propriétés de « transmission ».

berzowska-headshot
Joanna Berzowska, directrice du design et de la recherche, XS Labs

De leur côté, les chercheurs étudient la théorie et la pratique de l’usage de technologies portables et de textiles innovants qui répondent au corps et à l’environnement. Leur étude, cependant, ne se limite pas aux seuls aspects physiques et pratiques de l’usage des tissus de type « seconde peau », mais s’intéresse également à leur impact sur l’individu et son interaction avec la société et l’environnement. Pour les acteurs de XS Labs, les nouvelles technologies sont un moyen d’inventer de nouveaux designs. Ils insistent sur la nécessité de changements culturels pour expliquer et donner sens aux nouvelles technologies.

XS Labs est à l’origine du projet Karma Chameleon. Ce projet aspire à créer des tissus mélangés capables d’emmagasiner l’énergie corporelle et d’en exploiter la puissance pour changer les qualités du textile. Inspirés par le principe de récupération de l’énergie parasite, les tissus remettent en question les qualités matérielles et esthétiques basiques des vêtements que nous portons. Le vêtement ne sert plus simplement à couvrir le corps, mais a son propre fonctionnement. Le résultat est un vêtement tissé qui change de couleurs et d’éclairage en fonction de l’énergie extraite du corps. Ces avancées ouvrent de nouveaux horizons aux créateurs, designers et artisans textiles qui cherchent à bousculer les conventions.

www.xslabs.net

Photo en Une : Karma Chameleon, XS Labs, Joanna Berzowska (directrice du design et de la recherche), Maksim Skorobogatiy (développement textile), Tala Berkes et Lauren Osmond (stagiaires mode)

Crédits photos : Ronald Borshan


Auteur : Or Rosenboim


Share: