Valentino, une avalanche de techniques

Pour le 50e anniversaire de la Maison Valentino, le couturier italien a fait son grand retour à la Somerset House à Londres, à l’occasion d’une exposition retraçant sa vie et mettant en avant le savoir-faire de ses ateliers de couture.

Valentino-Sommerset

Organisée par Alistair O’Neill, Patrick Kinmonth et Antonio Monfreda, la première partie de l’exposition présente des documents personnels ayant appartenu à M. Garavani et à son compagnon et associé Giancarlo Giammeti, notamment des messages de Anna Wintour, Donatella Versace, Manolo Blahnik, et d’autres personnalités influentes du monde de la mode. Les visiteurs arrivent ensuite sur une passerelle de 52 mètres de long, semblable à un podium bordé de 137 robes Valentino. Ces robes furent pour certaines portées par des célébrités telles que Jacqueline Onassis, Julia Roberts ou Diana Vreeland, et chacune démontre l’emploi de techniques exceptionnelles et de matières nobles telles que l’organza, le gazar et le crêpe cady.

La haute couture se distingue par des techniques de confection manuelles extrêmement pointues. Formé à Paris et inspiré par la capitale romaine, Valentino, à l’image de ses ateliers, a toujours constitué une référence en matière de savoir-faire pour la haute couture. Par conséquent, la dernière partie de l’exposition rend hommage à l’expertise et au travail unique des « ragazze » (les filles), ces couturières hautement qualifiées qui réalisent les magnifiques robes dessinées par le créateur. Cette installation présente tout d’abord une dizaine d’exemples de techniques spécialisées que l’on retrouve en haute couture : Budellini, Drappeggio, Incrostazioni, Nervature, Rose, Rose di Volant, Tappeto di Ruches, Volant de Coni, Pieghe Voltate et Pagine ; cette dernière étant propre aux ateliers Valentino et utilisée depuis 1987. En outre, quatre écrans projettent des extraits du film « Le ragazze di Valentino » de Antonio Monfreda et Giorgio Horn, illustrant le travail de haut vol qui se cache derrière chaque création issue des ateliers Valentino. D’autre part, cette dernière partie de l’exposition dépeint également le talent incroyable des couturières de la Maison Valentino à travers la robe de mariée que S.A.R la Princesse Héritière Marie-Chantal de Grèce, porta en Juillet 1995 pour épouser S.A.R le Prince Héritier Pavlos de Grèce. Vingt-cinq couturières travaillèrent pendant quatre mois à la création de cette robe de mariée en soie couleur ivoire, incrustée de perles, qui fut confectionnée à partir d’une douzaine de sortes de dentelles différentes et affichait une traîne de plus de quatre mètres.

valentino-samples

Laissant derrière lui un immense héritage, Valentino affirma sans surprise en 2008, peu de temps avant sa retraite de l’industrie de la mode : « Après moi, le déluge », citation qui lui fut inspirée par Louis XV. En fin de compte, quelques années après son départ officiel, la maison Valentino continue à inonder le monde de ses robes somptueuses, mais s’attache également à sensibiliser et instruire le grand public vis-à-vis des savoir-faire et de l’expertise unique que nécessite la haute couture.


Auteur : Luis Roberto Ortega


Share: