Sencha & Bourbon, en teintures douces

sencha_bourbon_1

Pénétrer dans l’univers de Sencha & Bourbon, c’est entrer dans des camaïeus de couleurs, de cultures du monde et d’envies collaboratives. Incarnée par Paola, cette marque de foulards et autres textiles teintés naturellement a éclos entre Paris et San Francisco. « J’ai fait mes premières teintures végétales quand j’étais étudiante à l’Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne. Un soir, j’ai essayé toutes les épices, les thés et les cafés de ma cuisine, en les mélangeant à de l’eau salée bouillante. Le lendemain, j’ai été surprise et ravie de voir des dizaines de couleurs différentes, pour la plupart inattendues. »

sencha_bourbon_2

Teintes douces et feutrées, la subtilité des couleurs naturelles Sencha & Bourbon vibre, des multiples chairs aux verts d’eau. Pour faire naître ces dégradés devenus sa marque de fabrique, Paola utilise le café, le curcuma « dont la couleur varie d’une heure à l’autre, du jaune moutarde au jaune poussin », les graines de roucou [ndlr, arbuste des régions d’Amérique tropicale aux fleurs roses et aux fruits rouges] « un orange tellement vif que personne ne devinerait qu’il s’agit d’une teinture végétale » ou le matcha japonais [ndlr, poudre très fine de thé vert moulu] pour les verts d’eau, céladon.

sencha_bourbon_3

Les ingrédients viennent du monde entier. Souvenirs d’un voyage, d’une rencontre, d’un être cher ou, tout simplement, un envoi amical. « L’indigo vient de Russie parce qu’il me rappelle quelqu’un de très cher, c’est une amie qui me ramène des fleurs d’hibiscus du Bénin, et ma mère qui dernièrement m’a envoyé du roucou depuis la Guadeloupe. »

sencha_bourbon_4

Les paramètres de la teinture sont élémentaires : de l’eau chaude saturée en sel pour que le pigment pénètre au fond de la fibre et reste après rinçage. Pour l’effet de dégradé, rien n’est calculé ni maîtrisé. « D’abord, je plonge le tissu dans l’eau sans teinture pour en ouvrir les fibres et, au fur et à mesure, j’ajoute la teinture, sans voir où j’en suis car tout cela est instinctif. » C’est cette incertitude qui exacerbe le désir de fabrication de Paola.

sencha_bourbon_boutique_web

Ces pigments naturels, elle les invite à s’exprimer sur des tissus respectueux de l’environnement. « J’utilise notamment une soie sauvage travaillée par un groupe de femmes en réinsertion à Istanbul, une viscose de bambou française, un cachemire portugais. Pour tous, je préfère développer une relation de confiance avec le producteur plutôt que de me fier à un label qui n’est jamais parfait de A à Z. »

Chaque foulard Sencha & Bourbon est personnalisé par Paola avec les initiales ou le prénom de celui à qui il est destiné « pour que le foulard devienne un objet d’attachement, comme une extension de la peau et un rempart à la surconsommation ». Un savoir-faire soucieux des hommes et de l’environnement, d’un bout à l’autre.

www.facebook.com/SenchaBourbon

Crédits photos : Sencha & Bourbon


Auteur : Tiphaine Illouz


Share: