Retour aux sources de l'industrie textile italienne

Accrochée aux flancs des collines toscanes qui encerclent Florence, la Fondazione Lisio s’appuie sur plus de 200 ans de technologie textile pour transmettre aux étudiants du monde entier toutes les étapes de l’art du tissage ; de la conception à la mise en carte des motifs, jusqu’à la réalisation effective de métrages sur les métiers à tisser artisanaux.

Fondazione Lisio

Dans les différents ateliers dont les fenêtres s’ouvrent sur les plantations d’oliviers et les clochers environnants, se côtoient plusieurs générations de machines et d’inventions technologiques. De la structure en bois des vieux métiers à tisser manuels ancestraux, aux écrans et claviers d’ordinateurs de l’ère numérique, en passant par les équipements mécaniques inventés par Jacquard en 1801, c’est toute l’histoire de l’évolution industrielle textile qui se déploie sous les yeux des étudiants et visiteurs.

Fondazione Lisio

En provenance du monde entier, se retrouvent ici – en bordure de campagne toscane –étudiants des Beaux-Arts et d’écoles de création textile, professionnels en reconversion, ou simples amateurs désireux d’apprendre les diverses techniques de tissage. Le temps de la formation, qui peut varier de quelques semaines à quelques mois, c’est toute l’histoire de la créativité florentine, de la renaissance à nos jours, qui se superpose à celle de l’évolution technologique du tissage, pour offrir aux stagiaires une approche personnalisée et une expérience unique de la création et de la conception textile.

Fondazione Lisio

Pour Eva Basile qui fût élève de la Fondazione Lisio en 1993 avant d’en devenir l’une des principales formatrices : « ces dernières années, le temps s’accélère ». Grâce aux nouvelles technologies, la durée de développement et le coût des projets se sont réduits, permettant d’étudier et de mettre au point plus facilement de nouveaux modèles de tissages commandités par les maisons de luxe telles que Fendi ou Cartier que le personnel de la fondation tisse au sein des ateliers. Dernièrement, si le nombre de projets initiés à la demande de maisons de mode ou de créateurs ne cesse de croître, les répétitions de chaque modèle, quant à elles, sont de moins en moins nombreuses et les séries sont toujours plus exclusives et limitées.

Fondazione Lisio

Dans le même temps, cette logique d’accélération influe également sur la durée des formations proposées par la fondation qui, pour s’adapter à la demande des stagiaires qui ne souhaitent plus être contraints de venir passer plusieurs mois à Florence pour apprendre les différentes facettes du tissage de la soie, offre aujourd’hui des formats d’enseignement plus courts et plus spécialisés. Ces formations professionnelles qui accueillaient auparavant des groupes de 5 ou 6 stagiaires pour une durée de 3 mois environ sont aujourd’hui déclinées en formats réduits pour former un public d’amateurs qui – en une semaine seulement – souhaite se familiariser avec les rudiments du tissage. Une manière de concilier la longue histoire de l’industrie textile italienne avec la rapidité du rythme imposé par la vie contemporaine.

www.fondazionelisio.org


Auteur : Pascal Gautrand


Share: