Mendicino : mémoire de soie

Au pied de la montagne et au bord de la mer s’élève, au cœur de la Calabre, la petite ville de Mendicino. Moins de 10 000 habitants pour cette commune idéalement située sur le cou-de-pied de la botte italienne. Sa particularité ? Une tradition textile locale bien enracinée ayant donné naissance à une institution locale : le Museo della Seta.

seta_calabrese_pagani01

Au 19ème siècle, Mendicino s’impose comme un point névralgique de la production de soie calabraise. Plus de quarante filatures se répartissent sur ce petit territoire, et toutes les familles ou presque sont impliquées, à différents niveaux, dans sa production : en 1857, pas moins de 320 femmes, 30 hommes, et 120 enfants travaillent douze heures par jour, dans une atmosphère suffocante et assourdissante, dans ces usines. La soie est alors au cœur de la vie de la population, mais la crise, couplée à la progression vertigineuse sur le marché mondial de tissus tels que la laine et le coton, modifie la donne : les filatures ferment les unes après les autres. La soie, jadis fer de lance de l’économie du village, se mue en simple symbole patrimonial. Elle constitue encore aujourd’hui un élément fondateur de la mémoire de la communauté locale, de son histoire et de son identité.

Au Museo della Seta de Mendicino, bibelots, outils, ainsi que documents écrits et photographiques – précieux témoignages sur les filatures locales et les us et coutumes de la sériculture calabraise – contribuent à la narration de cette archéologie industrielle. Ils racontent et font revivre un passé dont la soie est indéniablement un des personnages principaux, et décrivent avec minutie les différentes étapes du processus de production du précieux filament. Consciente de la valeur mémoriale endossée par la sériculture, la ville de Mendicino complète l’action de son musée de la soie en s’employant à la restauration de deux filatures locales, et en organisant une « fête de la soie », événement culturel et touristique à la gloire d’un pilier de la mémoire collective.

www.museodellaseta.com


Auteur : Angèle Hernu


Share: