Les tisserins, oiseaux tisseurs

L’homme n’a pas l’apanage du savoir-faire en matière de tissage. Le tisserin est une espèce d’oiseau qui tire justement son nom de sa faculté à tisser des nids de formes remarquables. L’espèce se décline en plus d’une centaine de familles, regroupées sous l’ordre des passereaux et dont la plupart sont présentes sur le continent africain.

La variété la plus répandue est celle des tisserins gendarmes mais les tisserins sociables, à l’instinct particulièrement grégaire, sont capables de construire collectivement des nids spectaculaires qui peuvent abriter jusqu’à 300 familles, atteignent 7 m de diamètre et 4 m de hauteur et pèsent près d’une tonne.

Ce sont les mâles qui élaborent les nids, de forme ovoïdale, en sélectionnant soigneusement des herbes fraîches et des feuillages souples, propices au pliage et au tressage. L’ouvrage s’exécute du haut vers le bas et avec une étonnante dextérité – compte tenu du fait que leur bec est leur seul outil. Ils constituent tout d’abord une chaîne à partir de tiges ou de branchages et utilisent en trame des brins d’herbe, qui sont disposés circulairement, tantôt dans un sens, tantôt dans l’autre, afin de rendre le tissage plus compact. Une fois terminé, l’habitacle se compose d’un orifice d’entrée, dirigé vers le bas, qui donne accès à une chambre, que vient occuper la femelle pour la ponte, et à une antichambre.

Malgré l’absence d’outils, certaines espèces de tisserins développent une faculté de tissage qui atteint une telle finesse et une telle régularité dans la façon d’entrecroiser les fibres végétales qu’elle n’a rien à envier à l’habileté technique du tisserand. Cette excellence de savoir-faire interroge la définition même de l’intelligence animale telle que l’homme la concède généralement…


Auteur : Pascal Gautrand


Share: