Le musée-maison Poldi Pezzoli de Milan

La maison du collectionneur d’art du 19ème siècle Gian Giacomo Poldi Pezzoli est située en plein centre de Milan, à quelques pas de La Scala. Aujourd’hui, le beau palais bien conservé est un musée qui abrite une magnifique collection d’art et d’artisanat, avec en particulier une importante sélection de textiles européens d’origines et de périodes variées.

Pour ceux qui s’intéressent au textile et à la création, ce musée mérite le détour. Un choix éclairé de textiles rares, de tapis et tapisseries et de broderies anciennes est exposé dans les chambres au décor sombre du musée, et le reste des collections étant accessible seulement sur rendez-vous. En effet, la collection d’antiques textiles coptes du musée Poldi Pezzoli est remarquable et peut aisément rivaliser avec celles des plus grands musées du monde. Les belles chutes de laine et de lin datant du Vème et VIème siècle montrent le rôle central des textiles dans l’ancienne culture copte, utilisés pour des rites funéraires, pour l’habillement et la décoration de la maison.

Isabel Berglund

Outre cette riche collection permanente, des expositions temporaires apportent un contrepoint contemporain aux somptueux décors du musée. Une récente exposition intitulée « La Casa Morbida », en français « La Maison Souple », a exploré le rôle des textiles dans la décoration d’intérieur d’aujourd’hui, en présentant des éléments de design et de mobilier classiques et modernes réalisés en tissu.

Malgré la place prépondérante qu’a pris la technologie dans notre vie quotidienne, les commissaires de l’exposition ont souhaité souligner l’importance des textiles en créant une atmosphère chaleureuse et accueillante, comme à la maison, faisant la part belle aux créations en fibres naturelles et à l’artisanat traditionnel. Organisé dans les salons et les allées du palais ancien, le parcours permettait aux visiteurs d’explorer les relations entre design d’intérieur ancien et contemporain. Certains des objets exposés font figure de classiques du design, comme les chaises en feutre de Gaetano Pesce, ou les productions Raw Edges de Yael Mer et Shay Alkalay aux approches textiles novatrices. Enfin la table en maille tricotée d’Isabel Berglund est apparue comme un bon exemple d’une démarche intelligente et ludique de l’utilisation du textile dans la conception de produits. Dans son ensemble, « La Casa Morbida » a offert un aperçu intéressant du rôle des textiles dans le design, complétant habilement la collection historique de textiles hébergés en permanence au sein du musée Poldi Pezzoli.


Auteur : Or Rosenboim


Share: