Le MOA de Vancouver, traditions d'Amérique

Perché à la pointe ouest de la ville de Vancouver, au sein-même de l’université UBC (University of British Columbia), le MOA (Museum of Anthropology) rassemble des collections de près de 535 000 objets ethnographiques dont 6000 textiles du monde entier : des pays du Pacifique Sud, d’Asie, d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Sud, mais aussi et surtout d’Amérique du Nord.

Afin de mettre en valeur ses collections ethnographiques, le MOA ouvre ses réserves au public avec les Multiversity Galleries (Ways of Knowing). Ces galeries d’exposition offrent un accès privilégié à des milliers d’objets patiemment collectés par le musée depuis sa création en 1976 : une diversité exceptionnelle de pièces artisanales (poteries, paniers, vêtements, tentures, accessoires, bijoux, sculptures, masques, etc.) représentatives d’une multitude d’ethnies à travers le monde. Faire du musée une expérience sensorielle et interactive est le pari réussi du MOA. Grâce à un catalogue digital à consulter sur place ou en ligne, il est possible de rechercher certains artefacts, d’en apprendre plus sur leurs origines, leurs matériaux et les techniques de fabrication et de les localiser dans les allées.

ubc-museum2_web

Les Multiversity Galleries font une place particulière aux différents groupes natifs de Colombie-Britannique – les Kwakwaka’wakw, Tsimshian, Haida, Tlingit ou encore Coast Salish – et à toutes leurs productions textiles : couvertures, tentures, manteaux de cérémonie en laine, en peau ou en fibres végétales, jambières, mocassins, ceintures, etc. Les visiteurs peuvent ainsi y découvrir une série de capes et de couvertures typiques des Coast Salish. Ces pièces en épaisse laine de mouton sont tissées sur des métiers verticaux et laissent apparaître de grands motifs géométriques de flèches, losanges et chevrons.

ubc-museum5_web

Dans une esthétique très différente, on trouve également de larges capes traditionnelles de culture Haida appelées Button Blanket. Habituellement rouges et noires, elles sont coupées dans un épais feutre de laine, puis rebrodées avec des boutons nacrés et des empiècements appliqués qui représentent des motifs de la tribu d’origine de son porteur. Ces symboles se retrouvent aussi sur les œuvres en bois sculpté. Ils offrent des décors spectaculaires et narratifs qui mêlent des éléments naturels stylisés à des animaux sacrés comme l’ours, la baleine, le loup ou l’aigle.

ubc-museum4_web

Lieu de dialogue et de rencontre, le musée revendique une politique culturelle tournée vers la collaboration et la consultation des communautés dans la programmation et la mise en valeur de leurs objets. L’art textile des Premières Nations de la côté Nord-Ouest témoigne de rites ancestraux toujours vivants, que le MOA souhaite valoriser et diffuser, au plus près de ceux qui en portent encore le savoir.

moa.ubc.ca

Crédits photos : Magali An Berthon


Auteur : Magali An Berthon


Share: