Le Jameel Prize : L’art islamique à l’honneur

Lorsque la Galerie d’art islamique Jameel a été inaugurée au Victoria and Albert Museum de Londres en 2006, le musée a lancé une nouvelle initiative pour encourager les interactions entre les artistes et le monde musulman. De cette volonté est née le prix Jameel pour l’art contemporain et le design inspirés par la tradition islamique, sous le haut patronage de l’association Abdul Latif Jameel Community Initiatives et de l’architecte Zaha Hadid.

L’objectif de cette récompense est d’explorer le lien entre les traditions islamiques de l’art, de l’artisanat et du design avec des œuvres contemporaines, pour ouvrir une réflexion plus large sur la culture islamique et son rôle aujourd’hui. Cette année le troisième lauréat du Prix Jameel est la marque de mode Dice Kayek, pour sa collection intitulée « Istanbul Contrasts » qui puise son inspiration dans le patrimoine architectural et artistique de la ville.

2013GV2403

Le Victoria and Albert Museum abrite l’une des plus grandes collections au monde d’art islamique et du Moyen-Orient. La collection comprend des textiles, des œuvres en céramiques, des manuscrits et du mobilier tous issus du monde islamique. Cette collection remonte aux années 1850, du temps où les voyageurs britanniques exploraient le Moyen-Orient pour y découvrir ses riches coutumes.

Dice_Kayek_Caftan_2009_Photo_Dice_Kayek_Archive

A partir du 19ème siècle, les conservateurs du musée se sont fixés pour mission d’ouvrir la culture britannique au vent de fraîcheur créatif qu’ils avaient pu trouver en Orient. La conception islamique de la décoration, où forme et fonction se rejoignent, correspond à l’idée directrice du design britannique actuel. Aujourd’hui, le Prix Jameel reprend ces idées en proposant les traditions islamiques comme une source pertinente d’inspiration pour les designers et artistes internationaux contemporains.

Dice_Kayek_Hagia_Sophia_2009_Dome_2_2010_Photo_Dice_Kayek_Archive

Dice Kayek, lauréat cette année, est un label de mode d’origine turque fondé par les sœurs Ece Ege et Ayse. Leur collection « Istanbul Contrasts » rend hommage au patrimoine architectural et textile d’Istanbul. Une des pièces fortes de la collection est un caftan, une robe traditionnelle portée par les hauts dignitaires ottomans, réalisée dans un damassé tissé-main en lamé. La silhouette Dome 2 évoque quant à elle le paysage des mosquées de la ville surmontées de dômes métalliques à l’effet plissé. Les mosaïques byzantines ont inspiré à la marque un manteau de satin blanc intitulé Sainte-Sophie entièrement recouvert d’une riche broderie manuelle faite de perles de verre anciennes. Les vêtements ont été mis en scène au Victoria and Albert Museum, et ils intégreront l’année prochaine une exposition itinérante internationale représentant les dix personnalités sélectionnées pour ce troisième Prix Jameel.


Auteur : Or Rosenboim


Share: