Le Centre Yousef Jameel pour les arts islamiques et asiatiques

A Oxfod, l’Ashmolean Museum abrite une importante collection de textiles et de vêtements d’origine asiatique qui offre une source d’inspiration inépuisable pour les créateurs et designers contemporains. La galerie textile déroule l’histoire derrière l’évolution esthétique des pièces présentées et les replace dans leur fonction sociale.

La galerie met également en évidence l’importance de la production textile dans la culture et l’artisanat et en souligne le potentiel commercial. La collection compte ainsi des étoffes qui ont voyagé de par le monde à bord de navires marchands. Leur raffinement en faisait des objets de valeur et de désir. Aujourd’hui, elles continuent d’être admirées et incarnent les particularités culturelles des quatre coins du monde.

jameel_center_1_web
Lin brodé de motifs de soie rouges et bleus, entre 1170-1220, période ayyoubide (1169-1260), Egypte, pièce de la collection du Professeur Percy Newberry, 1941, Ashmolean Museum, Université d’Oxford, n° Inv. EA1984.76 

Les textiles égyptiens composent la plus grande partie de la collection. La réputation de l’Egypte en matière de production de cotons et de textiles remonte à la nuit des temps et dépasse largement les frontières nationales. Dans les années 1940, le célèbre égyptologue Percy Newberry légua à l’Ashmolean Museum sa collection de plus de 2000 textiles égyptiens, rassemblés au cours de ses voyages avec son épouse, Essie, experte en broderie. Les tissus datent principalement de la période comprise entre le 10e et le 19e siècle. Certains sont brodés, d’autres teints ou tissés à partir de motifs islamiques uniques.

Cette collection témoigne de la riche variété des textiles produits à cette époque en Egypte, sur la base de motifs et de techniques élaborés. Les formes géométriques cédèrent bientôt du terrain aux arabesques, caractéristiques de l’art islamique, et aux courbes calligraphiques. Les animaux font également partie des motifs récurrents, la religion défendant toute représentation de la figure humaine. Les tissus présentent une grande variété de points de couture et de broderie qui témoignent de la dextérité et du savoir-faire des artisans égyptiens. Une partie de la collection est consultable en ligne via le site Internet du Centre Yousef Jameel.

jameel_center_3_webLin brodé de motifs de soie bruns, bleus et jaunes, période mamelouke (1250-1517), Egypte, pièce de la collection du Professeur Percy Newberry, 1941, Ashmolean Museum, Université d’Oxford, n° Inv. EA1984.472

La collection textile inclut également des pièces modernes d’intérêt historique. Au 19e siècle, nombreux sont les voyageurs britanniques à destination de l’Asie et du Proche-Orient à adopter les coutumes – alimentaires, vestimentaires, sociales – des populations locales. En revêtant les tenues traditionnelles arabes ou turques, ils manifestaient leur volonté de s’imprégner de la culture et de s’intégrer à la société. Les vêtements de quelques-uns de ces illustres voyageurs, à l’image d’Edward Lane, Robert Shaw et T. E. Lawrence (Lawrence d’Arabie), sont désormais conservés à l’Ashmolean Museum et offrent un aperçu de la mode traditionnelle au 19e siècle en Egypte, en Arabie et au Turkmenistan.

Photo en Une : Liseré décoratif d’une écharpe ou d’un châle, lin brodé de motifs de soie bleus et jaunes, période mamelouke (1250-1517), Egypte, pièce de la collection du Professeur Percy Newberry, 1941, Ashmolean Museum, Université d’Oxford, n° Inv. EA1984.445.a

www.jameelcentre.ashmolean.org


Auteur : Or Rosenboim


Share: