La dentelle Merletto de Burano

Le point de dentelle appelé merletto, « filet » en italien, est une technique ancestrale née au 11e siècle sur l’île de Burano, tout près de Venise, avant de se populariser à partir du 15e siècle.

La légende dit que pour réaliser ce fin réseau de fils, les lingères se seraient inspirées d’une plante aquatique peuplant les eaux vénitiennes, appelée « trina delle sirene », la dentelle des sirènes.

dentelle-merletto4

La dentelle de Burano puise ses origines dans la broderie. Le merletto s’inspire du « point coupé », le « punto tagliato » en italien, qui joue avec les reliefs et la transparence. Le point de Burano est appelé également « point en l’air », « punto in aria », et permet d’obtenir des motifs figuratifs, des fleurs, des personnages et animaux, mais aussi des arabesques. Les dentellières travaillent à l’aiguille, en prenant appui avec leurs mains sur un coussin cylindrique.

Pendant que leurs époux sont en mer pour la pêche, les femmes occupent leur temps avec des ouvrages de dame. La dentelle devient vite une de leurs occupations principales.

Contrairement aux souffleurs de verre de l’île voisine de Murano qui se sont constitués en corporations organisées, les dentellières pratiquent leur art toutes seules, depuis chez elles.

Venise devient donc un haut-lieu de création et de production de dentelle à l’aiguille. Ce décor textile précieux vient parer les robes et les draperies de la noblesse vénitienne, ornant des robes de mariée, des ombrelles, mais aussi des couvre-lits et tout ce qui compose les trousseaux royaux.

dentelle-merletto2

En 1870, Michel-Ange Jesurum ouvre la Manifattura Veneziana dei Merletti, un atelier et une école à Burano, pour y transmettre l’art de la dentelle à l’aiguille, faisant de ce savoir-faire la principale ressource économique de l’île. Plus d’une centaine d’ouvrières y travaillent en 1875, afin de répondre aux commandes de nombreuses figures de l’aristocratie européenne. La production de merletto poursuit son essor jusqu’à la première guerre mondiale, avant un déclin progressif et la fermeture de l’atelier en 1972.

dentelle-merletto3

Le Musée de la Dentelle ouvre ensuite ses portes en 1981 dans l’ancienne école de Burano. Aujourd’hui encore, les dentellières de l’île continuent de se retrouver quotidiennement dans une des salles du musée qui leur est réservée. Elles peuvent ainsi s’adonner à la pratique de la dentelle sous le regard curieux et attentif des visiteurs de passage.

www.museomerletto.visitmuve.it


Auteur : Magali An Berthon


Share: